BAMAKO AN II

Un projet de film documentaire écrit et réalisé par Julien FIORENTINO & Stanislas DUHAU
Musique originale de Madani Touré ‘Chanana’ & Moriké Keita ‘MO DJ’


  • Synopsis
    BAMAKO AN II, chronique urbaine d’une société à la croisée des chemins
    Partageant six mois durant le quotidien d’une famille bamakoise de la classe moyenne urbaine émergente, BAMAKO AN II s’immisce dans les processus de transformation sociale à l’œuvre dans la capitale malienne, sur fond de luttes sociales pour l’accès aux droits des plus démuni(e)s – premières victimes des bouleversements en cours.
    Ou comment la grande ville africaine du XXIème siècle s’approprie la modernité « d’une manière » et cristallise ses explosives potentialités sur un territoire fracturé, entre sphère privée protégée et espace public déstructuré.
  • Biofilmographie des réalisateurs
    Julien Fiorentino, 35 ans
    Historien de formation et titulaire d’un master de gestion de projets, il est co-fondateur du cinéma itinérant Kinodrom qui parcourt les villes et campagnes d’Europe de l’Est en 2005. En 2006, il devient coordinateur du Parcours Culturel d’Insertion à la prison de Fresnes. En 2008, il part au Mali travailler pour le Cinéma Numérique Ambulant. Il réalise et produit plusieurs films, dont une série de courts métrages contre l’excision pour l’UNICEF (N’sere, 6×6′). En 2010, il réalise Avenue de la liberté, premier film documentaire sur la culture en prison (52’). En 2011, il développe avec Stanislas Duhau Africa Dynamo, un projet de résidences documentaires en Afrique de l’ouest. Africa Dynamo aboutit en 2013 à la coréalisation de Bamako, année 0, en collaboration avec Chanana.

Stanislas Duhau, 36 ans
Stanislas intègre l’École Supérieure d’Études Cinématographiques en 2001 et réalise plusieurs documentaires. Licencié en Lettres Modernes à la Sorbonne, il multiplie les collaborations sur divers formats : captation, court-métrage, clip. En 2006, une mission pour le MAE l’amène à travailler en Afrique de l’ouest où il découvre une autre approche du documentaire auprès d’artistes et collectifs locaux. Il poursuit ce travail à travers l’organisation de l’aventure documentaire Africa Dynamo (Maroc, Mauritanie, Sénégal, Mali) à laquelle il participe en tant que coréalisateur, notamment de Nouakchott P.K. 0 (18’, 5 prix festivals) en 2012. Il s’engage en 2013 dans la coréalisation de Bamako année 0 pour faire connaître la crise malienne.

Madani Touré, dit Chanana, 37 ans
Madani Touré débute dans le cinéma aux côtés de Toumani Sangaré et du collectif Kourtrajmé Production. Chanteur renommé au Mali, son 1er film est un documentaire sur sa ville, Bamako la coquette en 2010. Son 1er court métrage de fiction, Les Braqueurs de dames, est produit en 2011 par L’Echangeur. En 2013, Chanana tourne Bintou Wéré (fiction, 14’) et fait la création musicale originale de Bamako année 0. Black Charpentier (2013, 12’), son deuxième court métrage, est sélectionné en compétition à Vues d’Afrique à Montréal en 2014.


ÉLÉMENTS TECHNIQUES

Genre : documentaire
Durée envisagée : autour de 52 ‘
Format de tournage : HD 16/9 couleur – mono et stéréo
Format de projection : HD 16/9 – couleur – son 2.0 et 5.1
Supports de diffusion : HDcam, DCP – Bluray – HD files
Dialogues : bambara et français
Sous-titres : français et anglais

Scénario et réalisation : Julien Fiorentino & Stanislas Duhau
Musique originale : Chanana Madani Touré & MO DJ

Un projet de film documentaire développé par l’association L’Échangeur

 

Publicités